Le gluten et l’enfant

avocado-1476493_960_720

L’heure de la diversification a sonnée ! 

Votre enfant a changé de comportement ? Il ne dort plus ? Il pleur sans raison apparente ?

FACTEUR HÉRÉDITÉ 

Les chiens ne font pas des chats, mon fils a très vite montré des signes de RGO (reflux gastro-œsophagien) à cause du lactose présent dans ses biberons, comme son père à l’époque. Alors pourquoi pas une intolérance au gluten, comme sa mère, révélée par la diversification ?
L’hérédité n’est pas scientifiquement prouvée dans le cas d’intolérances alimentaires, mais je me pose quand même sérieusement la question. Un terrain allergique familiale favorise le développement d’intolérances ou d’allergies chez l’enfant, chez nous, c’est vérifié!

LE GLUTEN ET L’ENFANT

Aujourd’hui, Martin, 11 mois est à l’âge où on peut tout lui faire goûter.
Un peu difficile, comme sa mère, il ne voulait jusqu’à maintenant que des plats bien mixés, sans morceau. Et puis un jour il à découvert les « paille d’or » à la framboise…
Une révolution !
Le blé a été inséré dès ses 5 mois, de temps en temps, dans le petit pot du midi, puis de façon journalière vers 10 mois, grâce à des céréales dans son biberons matinal et des petits gâteaux au goûter.

L’intolérance au gluten chez l’enfant n’est pas facile à détecter. Les symptômes peuvent arriver jusqu’à un mois après l’insertion du gluten dans l’alimentation et se traduit différemment selon l’enfant. babies-2242682_1920

  • Perte de poids
  • Courbe de taille stoppée
  • Diarrhée
  • Enfant triste, inactif
  • Nuits agitées
  • Pleurs sans raison apparente
  • Difficulté à prendre les repas
  • Changement de comportement

Les symptômes peuvent être nombreux, et peuvent être plus ou moins graves. Tout comme l’intolérance peut être plus ou moins forte.
Chez Martin l’intolérance s’est traduite par des réveilles toutes les nuits entre 00h00 et 1h00 du matin sans aucune possibilité de le recoucher. Il pleurait énormément et rien ne le calmait. Avec son père nous avons tout tenté : le bercer, lui donner des fleurs de bach pour les angoisses, des granules de belladone pour les terreurs nocturnes, du doliprane, lui masser les gencives avec du dolodent, faire des jeux, chanter des chansons, lire des histoires … Nous avons finit par aller aux urgences, une nuit, ne sachant plus quoi faire.
Le diagnostic est tombé : « il va très bien cet enfant » …

Le corps médical est souvent sceptique à la réalité des intolérances alimentaires et n’en parle que très très rarement !
À ce moment là je n’avais pas encore fait le rapprochement avec le gluten, et puis j’ai remarqué que Martin râlait beaucoup plus que d’habitude dans la journée, la crèche me l’a bien confirmé… Il avait aussi du mal à prendre ses repas, il fallait que je me batte pour une moitié d’assiette.

LE SOULAGEMENT

Du jour au lendemain, j’ai supprimé tout le gluten de son alimentation. Les céréales du matin, les gâteaux, les féculents à base de blé dans ses repas, TOUT !
Cependant je ne prends pas en compte la suppression des aliments manufacturés où il pourrait y avoir des « traces » de gluten, Martin n’étant pas allergique.

L’élimination du blé et du gluten par l’organisme peut prendre jusqu’à 1 semaine, mais Martin à montré un réel soulagement dès le surlendemain. Il ne crie plus, est plus détendu, ne pleur plus au moment des repas, joue tranquillement et parait plus serein.
Les nuits sont aussi meilleures puisqu’il refait des nuits complètes, sans réveil. Ouf!

BÉBÉ SANS BLÉ

Il peut tout manger, oui, mais pas n’importe comment !
Il faut faire attention aux étouffements. L’aliment doit être adapté à la capacité de mastication de l’enfant.

Attention, un enfant ne doit pas être laissé sans surveillance.

J’ai testé quelques produits sans gluten :

18176087_411767385856294_321059790_o

Ils ne sont pas vendus dans un rayon pour bébé mais la gamme de produits sans gluten pour tout petit est assez restreinte, alors j’ai acheté ceux là. Principalement de la marque Schär et Gerblé ces gâteaux sont très bons… Le seul danger c’est que Maman peut tout manger !
Les biscuits AVENA de Schär sont bien mais se cassent très vite, Martin a tendance à en mettre beaucoup trop dans la bouche. Un fois en contacte avec la salive le biscuit devient pâteux et difficile à avaler. Une surveillance totale est obligatoire.
Les palets de Gerblé sont friables également. Du coup je le donne à la cuillère. Ça lui plait tout autant.
J’ai aussi testé des spéculos à l’épeautre que je trouve en magasin bio, ils fondent dans la bouche et sont très savoureux, Martin les adore.

Pour les céréales du matin, il en existe aussi sans gluten. Les marques Hipp ou Babybio en proposent au quinoa ou au riz. L’idéal est de varier les plaisirs pour éveiller les sens gustatifs de votre enfant.

Bonne diversification à tous, et courage dans votre combats contre les intolérances alimentaires …

Le petit plus : En lisant l’article « Pourquoi sans blé »  vous découvrirez les symptômes d’une intolérance chez l’adulte. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s